Le prêt personnel est-il adapté pour les petites entreprises ?

    Le manque de financement est souvent l’une des raisons qui poussent un entrepreneur à devoir demander un crédit. Vous savez sans doute que la trésorerie est le centre névralgique de la gestion d’une petite entreprise. C’est important puisqu’on parle alors de salaires des employés, couts des biens et services, la communication et le marketing. Tous ces couts mentionnés nécessitent donc des sommes conséquentes.

    Je dirige une petite entreprise, quels sont les avantages d’un prêt ?

    Que ce soit une entreprise que vous venez de monter ou bien une entreprise déjà bien établie, du temps est nécessaire avant d’avoir une bonne cote de crédit. En effet, cela est nécessaire avant de pouvoir demander et obtenir un prêt commercial auprès d’une enseigne de crédit.

    Dans ce cas-là, les banques exigeront de vous que vous ayez un plan d’affaire solide ainsi que d’autres pièces financières démontrant votre capacité à tenir un engagement commercial. Si vous avez une bonne cote de crédit donc, les institutions seront donc plus enclines à vous donner un crédit sans mettre de garanties.

    En règle générale, une banque ou une enseigne de crédit exigera toujours de votre part des garanties. Comme des actifs commerciaux ou encore des biens personnels. C’est là que le prêt personnel est d’une aide précieuse. En effet, puisque ce sont des prêts non garantis, c’est donc votre meilleur atout pour redresser une situation financière mal embarquée.

    Des pénalités moins radicales ?

    Les crédits aux entreprises s’accompagnent de conditions et des pénalités très strictes. Dans ce cas c’est l’organisme prêteur qui dicte les règles de l’emprunt. À l’inverse d’un prêt personnel qui lui est plus souple. En plus, il peut être ajusté en fonction de l’état de vos finances.

    Votre marge de manœuvre est donc un peu plus grande avec un prêt personnel, très flexible. Mais attention, gardez à l’œil les conditions d’utilisation de l’emprunt, car cela vous permettra d’anticiper des problèmes le cas échéant.

    Quels sont donc les inconvénients ?

    En premier lieu, les limites de prêt. Les banques et les institutions de crédit rechignent à donner des prêts d’un montant très conséquent sans avoir en retour des garanties solides. Et vu qu’il s’agit d’une société, les sommes autorisées dans le cadre d’un prêt personnel ne suffiront peut-être pas.

    Ensuite, il y a les conditions de remboursement. En effet, la flexibilité de ces conditions peut être un atout, mais aussi un réel problème. C’est le cas par exemple si votre prêt est d’un montant supérieur à 40 000 euros voire plus. Vous ne pouvez pas prédire les résultats et le succès de votre entreprise. Ainsi le risque d’un défaut de paiement est très présent.

    En cas de maigre bénéfice donc, il se pourrait que vous ayez à investir encore un peu plus afin de rembourser votre prêt. C’est votre cote de crédit qui en souffrira le plus. Vous devez donc étudier le cas d’un crédit-entreprise, qui propose un taux d’intérêt plus bas avec un délai de remboursement pouvant aller jusqu’à 25 ans. L’utilisation d’un prêt personnel pour aider une entreprise n’est pas très bien vue par les institutions financières. Pourtant à l’avenir, le soutien des prêteurs sera bénéfique ? Autant dire qu’il est important de rester en bons termes avec eux.

    Posté le 17 février 2020 dans Dossiers