Contracter un crédit pour financer les frais de la rentrée scolaire

crédit rentrée

La rentrée scolaire étant pour bientôt, il est grand temps pour les parents de s’y préparer. Cette période de l’année correspond au moment d’acheter ce qui sera utile aux enfants pour affronter leur nouvelle année à l’école. Il va sans dire que cela implique des dépenses souvent importantes pour les familles. Heureusement qu’il est possible de contracter un crédit pour faire face à de tels besoins.

Quelles sont les dépenses de la rentrée scolaire?

Le moment de la rentrée scolaire suppose plusieurs dépenses. On compte d’abord l’achat des fournitures scolaires dont la liste est souvent longue : stylos, cahiers, livres, trousse, cartable, tenue de sport… En moyenne, le prix des fournitures est estimé à 200 euros pour un élève qui rentre au collège, et à 300 euros pour un lycéen. Il est inférieur pour un enfant en primaire.

Les enfants grandissent vite si bien que la rentrée implique d’acheter de nouveaux vêtements pour bien commencer l’année. A cela vont s’ajouter les frais de scolarité. Et pour les élèves qui habitent loin de l’établissement, il faut encore compter les frais de transport qui correspondent au coût de l’abonnement au bus scolaire ou aux transports communs.

Les types de crédits pour financer la rentrée

Le crédit à la consommation est pratique pour faire face aux dépenses de la rentrée scolaire sans exploser son budget. D’autant plus que les offres proposées par les organismes financiers sont nombreuses et variées.

Le crédit rentrée scolaire est une formule de crédit affecté avancé par plusieurs établissements prêteurs. Les parents qui optent pour ce prêt doivent justifier la scolarisation de leurs enfants en présentant des justificatifs de dépenses. Ce type de crédit présente un coût intéressant en général.

Une autre option consiste à choisir le prêt personnel qui contrairement à la formule précédente, ne nécessite pas de justificatifs d’utilisation. Il convient aux parents qui souhaitent avoir plus de latitude quant à l’emploi de leur crédit pour la rentrée scolaire. Cette souplesse a toutefois un coût élevé.

Les crédits précédents requièrent des justificatifs de revenus qui servent à rassurer le prêteur sur la capacité de remboursement de l’emprunteur. Mais est-il possible de contracter un crédit pour la rentrée scolaire sans justificatif de revenus ? Le crédit renouvelable et le microcrédit social sont deux solutions qui répondent à un tel besoin. Le crédit renouvelable convient pour faire des achats de faible montant, mais il présente le risque d’être assez coûteux. Le microcrédit social s’adresse plutôt aux personnes en difficulté financière. Son montant est souvent limité et son obtention est soumise à certaines conditions.

Posté le 3 septembre 2018 dans Dossiers