Crédit sans justificatif : les pour et les contre

un crédit sans justificatif

Aujourd’hui, la solution classique pour trouver du financement est le recours à un crédit. C’est un système qui tend à se développer de plus en plus, sans oublier que le crédit évolue également de jour en jour avec de nouvelles modalités. C’est alors qu’apparait le fameux crédit sans justificatif. À première vue, il semblerait que ce soit des plus attrayant. Mais comme toute chose, c’est un système qui reste ambivalent.

Comprendre le concept du crédit sans justificatif

Un crédit sans justificatif, est-ce possible ? Telle est la première question, étant donné que nous sommes habitués à de longues procédures nécessitant de nombreux dossiers et de nombreuses pièces dans le cadre d’une souscription à un crédit. Il faut également souligner par ailleurs qu’à chaque fois qu’un établissement octroie un crédit, c’est également un risque qu’il prend. Alors, de quoi parle-t-on lorsqu’on parle de crédit sans justificatif.

Tout d’abord, vous avez le crédit sans justificatif d’utilisation. Cette première forme du crédit sans justificatif est celui que nous appelons classiquement comme étant un crédit personnel non affecté. Non affecté, dans la mesure où l’emprunteur n’a pas de justification à faire quant à l’utilisation de son crédit.

Ensuite, vous avez le crédit sans justificatif dans le cadre de la constitution de dossier, c’est-à-dire, un prêt dans lequel les pièces justificatives classiques ne sont pas requises.

Les avantages à la souscription à un crédit sans justificatif

Plus souple et beaucoup plus rapide, ce sont les deux principaux avantages de ce nouveau système de crédit apparu depuis peu. En effet, le crédit sans justificatif a justement été établi pour la mise en place d’un crédit rapide, à travers une procédure accélérée et beaucoup moins complexe. Par exemple, à la différence d’un prêt classique, qui généralement est u  crédit dit affecté, dans le cadre d’un prêt sans justificatif, aucune contrepartie n’est requise. Vous n’avez donc pas à fournir ce qu’on appelle « les apports » dans le crédit classique, et il n’est pas nécessaire non plus de recadrer exactement et expressément le projet à mettre sur pied par biais du crédit.

Et justement, il ne faut pas non plus oublier cette grande liberté dont va jouir l’emprunteur, dans la mesure où il s’agit d’un prêt non affecté. Ainsi, il reste libre de financer n’importe quel projet de son choix, à la seule condition de procéder régulièrement au remboursement du crédit contacté.

Les inconvénients à voir dans le prêt sans justificatif

Puisque c’est un risque que l’établissement prend, et d’autant plus qu’il est doublé dans le cadre d’un prêt sans justificatif, vous comprenez bien que le coût va être beaucoup plus élevé. Vous allez ainsi remarquer en premier le coût en hausse des taux d’intérêt.

En contrepartie de la grande liberté dont vous allez jouir dans l’utilisation de la somme empruntée, à l’encontre des prêts classiques, il est impossible de se rétracter ou d’annuler le crédit si la transaction à financer est annulée. L’obligation de remboursement reste dans tous les cas valable.

Posté le 16 mai 2018 dans Dossiers