Financer ses vacances avec un crédit : une bonne ou une mauvaise idée ?

Posté le : 12/06/2019

crédit conso vacance

Se baigner dans la mer, profiter du beau temps,  boire des cocktails sur le bord de la piscine d’un hôtel de luxe… Tout cela est bien beau et utile, mais tout cela a un prix. Faute de moyens, de plus en plus de foyers  payent leurs vacances d’été via un crédit à la consommation. Ont-ils raison de s’endetter pour financer des voyages en famille ? La réponse dans les paragraphes suivants.

Une pratique courante, mais dangereuse pour certains

D’après une étude réalisée par Sofinco et OpinionWay, les familles françaises ont à peu près un budget  de 1 506 euros pour leurs vacances d’été. Cependant, ce chiffre équivaut à un mois de salaire pour la majorité des travailleurs localisés en France. Chaque année, près de 66% des ménages français se déplacent pour profiter de l’arrivée de l’été. La part des foyers ayant empruntés pour partir en voyage est de 10%. Il s’agit de ceux qui ne bénéficient pas d’aide venant de leur CE, de leur employeur ou de leur famille.

Souscrire un crédit à la consommation est une action assez courante et comme les taux sont au plus bas, cela ne risque pas de changer. Cela signifie-t-il qu’il est intéressant de contracter un emprunt pour passer une semaine à la plage ? Tout dépend de la somme octroyée, du pouvoir d’achat de l’emprunteur et du type de crédit. Cette baisse importante est par exemple désavantageuse pour ceux qui demandent des petits montants. Par ailleurs, le consommateur devra éviter de signer un contrat de crédit renouvelable s’il désire s’assurer de la pérennité de sa situation financière. En effet, cette sorte de prêt est assez coûteuse même si elle est accordée sans présentation de justificatif d’utilisation.  Si malgré cela, vous souhaitez tout de même souscrire un prêt revolving, pensez à faire des simulations sur les sites d’organismes financiers.

Le crédit à la consommation : les risques encourus par l’emprunteur

Ne vous laissez pas séduire par les taux historiquement bas, le prix d’un crédit ne se résume pas aux intérêts. Surtout, si vous empruntez un montant supérieur à 4000 euros. Avant de signer un contrat de crédit conso pour financer vos vacances, prenez le temps de bien lire les clauses de ce dernier. D’après le représentant de l’Association Crésus qui œuvre contre le surendettement, il est important de s’assurer de pouvoir rembourser son prêt vacances en une année. Car, plus la période de remboursement est longue, plus l’emprunteur éprouvera des difficultés à régler ses dettes. Sachant qu’il souhaitera, l’année suivante, contracter un nouveau crédit pour partir de nouveau en voyage. Ce qui peut donner lieu à un cercle vicieux.

D’autre part, les emprunteurs doivent également considérer le fait qu’après les vacances d’été, il y a la rentrée scolaire. Un événement qui engendre de nombreuses et grosses dépenses. De plus, ils seront également obligés de payer leurs impôts locaux durant la même période. Pour ne pas se retrouver dans une détresse économique, il est vivement conseillé de faire un prêt intelligent.

;